zengun

weblog

20050809

égocensure

Encore un commentaire censuré sur Egologie, le blog au PR zéro où, décidément, on a du mal à gêrer la critique négative.

En réaction au post où mon estimé confrère suggère qu’il tire sa révérence, en désignant au passage les critiques qu’il a reçues comme gratuites, basses et péremptoires, j’abusai des parenthèses et des virgules il n’y a pas plus d’une vingtaine de minutes histoire de défendre mes précédents commentaires censurés, avec un commentaire que je voulais voir comme une amorce de dialogue — promptement effacé :

Fait ce que veux. Je ne trouve pas tes écrits exceptionnels (mais je suis dans le métier aussi, ça joue), mais je pense que tu devrais continuer.

Sache juste que si j’ai réagi de la façon dont je l’ai fait (ce qui, vu que tu as effacé tous les commentaires du genre, est dur à montrer à ton nouveau lectorat), c’est parce que je trouvais choquant ton manque d’humilité (ton layout n’avait rien d’exceptionnel, ce nouveau là me rappelle furieusement un certain autre blog dont le nom finit par gala, mais en plus léger) et ton impatience. Un PR intéressant, c’est comme un lectorat : ça ne se construit pas en un jour. Beaucoup rêveraient d’avoir ne serait-ce qu’une mention “en passant” chez Tristan et consors ; toi, tu te plains de ton PR en justifiant la qualité de la forme de ton blog (sans parler de la qualité du fond, la principale raison pour laquelle un blog devrait être connu), et paf plusieurs liens. Et franchement, un gros PR, ça n’avance pas à grand chose, au demeurant. (Et j’arrête là toute idée de jalousie de ma part : j’ai eu ma part d’exposition quand je la méritais.)

( Et en effet, comme d’autres je ne te connais pas. Et j’estime que je n’ai pas à te connaitre pour émettre une critique de tes propos maladroits, ni pour critiquer ton sens de l’esthétisme. )

Thierry, j’aimerais rajouter un petit conseil : les critiques négatives, ça permet d’avancer. Les avis qui ne vont pas dans ton sens, sur ton blog, tu peux t’en servir pour démarrer des discussions, et permettre à tes lecteurs (et aux participants de la discussion) d’en sortir grandis par la confrontation des points de vues.
Au lieu de celà, tu préfères jouer l’autruche. Une tactique comme une autre.

Ah oui aussi : pomper la moitié de la charte graphique de stylegala pour ce redesign, c’est cheap.

Update : J’ai tiré trop vite, le commentaire est revenu. Mon post reste par contre, je ne reviendrai pas sur mes mots ; tout juste dirai-je que la dernière pique était un peu facile.

Update n°2 : En fait, quand je lis un peu du passif de l’intéressé, je n’ai plus aucun regret vis à vis de mes critiques, bonnes ou mauvaises, et autres petites piques. Considèrez la précédente update comme un “non rien lol”, merci.


15 responses

  1. Ahahaha, en plus, tu te prends une claque dans la gueule, t’es pas valide :-)

    #1 Laurent2005/08/09 at 21:48

  2. Les avis qui ne vont pas dans ton sens, sur ton blog, tu peux t’en servir pour démarrer des discussions

    Attention Michel, ça ressemble quand même furieusement à la tagline d’un autre monsieur à l’égo démesuré.

    Tu vas finir par passer du côté obscure de la force.

    #2 neuro2005/08/09 at 21:48

  3. Laurent : oui, t’as vu.
    Du même niveau qu’une remarque sur un mauvais accord du participe passé.

    #3 michel v — 2005/08/09 at 21:50

  4. Ci joint le commentaire posté sur le blog de thierry, concernant l’accusation de pompage d’une charte :

    “Je suis allé sur stylegala.com. L’accusation est un peu gratuite. D’un côté il y a un 4 colonnes, ici 2. On est sur un 3 couleurs, ici deux entre les titres et la typo. Les polices de titraille ne sont pas les mêmes… Franchement, ce type de commentaire est dégueulasse. C’est des comportements de bac à sable.”

    J’ai vu pas mal de maquettes faites par ego. Certaines étaient fort belles. Elles étaient surtout très différentes les unes des autres, ce qui est assez rare chez un même auteur.

    #4 Yves2005/08/09 at 22:46

  5. Je suis ravi qu’elles ne se ressemblent pas.

    Par contre par rapport à la non-inspiration (allez, j’abandonne le mot “pompage”) de stylegala, attention aux échardes : une poutre aussi grosse dans ton œil, ça pourrait s’infecter. :)

    #5 michel v — 2005/08/09 at 23:18

  6. Personnellement, je préférais la maquette qui était encore en ligne hier. Elle était infiniment plus chiadée et originale. Je ne sais pas si le changement n’est pas dû à une discussion qu’on a eue hier à plusieurs sur l’ergonomie des sites, le besoin de faire apparaître imédiatement le menu et les catégories pour permettre une appréhension globale du contenu etc.

    De manière générale, ce post que je commente est extrêmement vachard. Les jugements à l’emporte pièce ou les propos trop rapides ça conduit au même type de bévues que celle qu’avait commise Laurent je crois envers Veuve Tarquine. Ton post pour quelqu’un qui lit vite parle d’un con prétentieux, qui n’aime pas les critiques, qui pompe les chartes d’autrui et qui n’y connaît rien.

    Je suis désolé, mais tout ça n’est pas vrai. Si tu étais équitable, il te suffirait de lire tous les commentaires qui sont postés chez lui.

    #6 Yves2005/08/10 at 0:52

  7. Oui, c’est vache, mais voilà pourquoi je ne changerai pas une ligne de mon post. Je doute que Thierry vienne étayer sa réponse à base de “c’est celui qui dit qui est” par des arguments constructifs.
    Donc vous m’excuserez mais, quand une des critiques faites à mon égard est “ne valide pas XHTML”, je rigole doucement.

    Je n’ai pas voulu peindre Thierry comme quelqu’un de mauvais, juste quelqu’un de maladroit dans le plus mauvais sens du terme (et je persiste, j’ai vu beaucoup d’inspiration stylegala dans son layout actuel, dont il ne reste maintenant que le h4.comment-meta visuellement très similaire au h2 de stylegala). Après, si vous lisez dans mon post qu’il est con et qu’il n’y connait rien, c’est votre interprêtation.

    neuro: mais mon ego est démesuré, il n’est surpassé que par mon humilité envahissante et mon goût pour la guinness.

    #7 michel v — 2005/08/10 at 2:17

  8. En tout cas cet échange a le mérite d’etre tordant. Continuez les enfants !

    Il ya vraiment tout ce qu’il faut: les commentaires détournant l’attention (oh, le site de michel_v ne valide pas, vous avez vu?), ceux visant à subtilement retourner la situation a son avantage (pfff, ils sont vraiment méchants tous ces trolleurs), ceux qui sont la pour se la peter (l’explication pseudo technique sur l’utilisation de php pour la feuille de style), ceux qui disent que c’est vilain de se mettre a 50 pour dire que un site est pourri (alors que, avec la modération et l’astuce juste au dessus, on fait passer les critiques pour des gars isolés), etc, etc. En fait ca me rappelle presque des échanges avec un blogueur star bien connu et adulé des foules dont le nom finit par oo.

    Au milieu de tout ca, on a quand meme oublié le larmoyage sur le PR et le chantage a la fermeture de site. Quelqu’un pour relancer la-dessus ?

    PS: Je ne saurais trop suggerer aux gens lisant ce commentaire de perdre leur temps à faire de remarques sur le design de mon site pour suggérer le fait que je n’ai aucun droit à la critique, ma copine y tient beaucoup, à ce design. Et elle a des griffes.

    #8 mat2005/08/10 at 12:04

  9. Comme je viens de le dire sur egologie, les trucs du web, je n’y connais rien. Ce qui m’insulte chez ce personnage, c’est son ton, sa prétention, son esprit de donneur de leçon. Plus tout le reste. Mais tout le reste, j’en parle justement sur egologie, et ca n’a pas sa place ici.

    #9 Marc — 2005/08/10 at 12:17

  10. Et bien, ça n’a pas traîné ! Mon commentaire, quelque minutes après avoir été affiché sur Egologie, a disparu… Donc, en voici une copie (qui va aussi être sur Embruns, tiens…)

    «Bon.

    Moi, toutes ces histoires, ça me fait bien rire. Voyez, je pensais connaître assez Thierry pour le considérer comme un ami, avec tout ce que ça implique… Mais il y a un aspect du personnage qu’ici reste totalement occulté, du fait qu’il censure.

    Je me souviens qu’Yves s’était offusqué du fait que j’avais laissé une fois un commentaire sur le blog de Thierry, qui, pour une fois, était une critique pas forçément positive, mais toujours constructive. Selon Yves, il ne fallait pas laisser de tels commentaires, il fallait les censurer. Thierry avait répondu que la censure n’est pas une solution et que de toute façon la critique est toujours utile et constructive (c’est à peu près ça je crois, de mémoire). Malgré tout, je sais faire la différence entre une remarque que l’on peut rendre publique et une autre qui doit rester privée.

    Sauf que.

    Sauf que lorsque la personne qui reçoit un commentaire critique fait croire aux autres qu’elle est objective, alors qu’elle ne l’est pas. Qu’elle sait accepter la critique, mais qu’en fait, pas du tout. Qu’elle prône la transparence, mais qu’elle supprime tout commentaire dérangeant. Qu’elle est en définitive honnête et intègre, désintéréssée et ouverte. Mais que c’est du pipeau.

    Moi, les trucs CSS, WBDFHFGE ou je ne sais quoi, je n’y connais rien. Moi, je parle ici d’amitié et de respect.

    Il se trouve que Thierry, grand ami de tout (ses) lecteurs, ne l’est plus quand il n’y voit plus d’intérêt (chez les-dits lecteurs).

    Pour mieux me faire comprendre, et aussi parce que le mépris de Thierry, lorsque l’on communique en privé avec lui l’impose, voici une copie d’un email qu’il m’a envoyé (suite à un message lui demandant d’enlever mon carnet de ses favoris, le-dit carnet étant fermé), et ma réponse. Réponse qui n’a jamais reçu d’explication.

    Je sais, Yves, la correspondance aurait du rester privée. Mais voilà, le ton condescendant et cordial de Thierry sur ses blogs est tellement à l’opposé de ce qu’il est réellement que je considère qu’il faut – un peu – révéler le pot-aux-roses… Voici les fameux e-mails, non censurés :

    De Thierry à Marc :
    Salut Marc
    Franchement, je ne te comprends pas du tout. Tu ne donnes plus de nouvelles depuis bien longtemps, tu as abandonné ton blog, tu me demandes de retirer le lien que j’avais vers NC4 et tu viens ensuite me reprocher de ne pas savoir conserver de liens…

    De Marc à Thierry :
    Thierry
    Je t’ai envoyé plusieurs emails au cours des derniers mois qui sont restés sans réponse. J’ai laissé des messages sur ton blog, le dernier date d’il y a deux ou trois semaines. Je t’avais même demandé ton numéro de téléphone il y a quelques jours, ayant perdu mon carnet d’adresses lors de notre déménagement, et sachant que j’allais faire un tour rapide en France. Pas de réponse. Je passe bien entendu sur les coups de fils qui n’ont été qu’en sens unique.
    Je me rends compte qu’à part ta petite personne, les autres ne t’interpellent uniquement que s’ils s’intéressent à toi. D’ailleurs, ton blog est de plus en plus le reflet de ce nombrillisme de plus en plus affirmé. Il n’est question que de toi, ce qui est normal, mais de manière tellement prétentieuse, égoïste et condescendante qu’il en est devenu insupportable à lire. J’ai également remarqué que l’alibi de la solitude, du mal-être, etc. apparaît étrangement lorsque les commentaires diminuent. mais ça, c’est une autre histoire.
    De par le fait, et devant ton silence (et ton mépris) ainsi que face à cette personnalité égoïste et égotiste qui se révèle, je n’ai plus du tout envie de conserver une quelconque relation avec le personnage que tu est devenu. L’amitié est une valeur qui se partage, et non pas un sentiment qui va en sens unique.
    Tu as maintenant ce que tu voulais, ton lectorat, tes admirateurs qui te sont acquis et qui t’admirent quoi que tu dises ou que tu fasses, et surtout, cette pseudo popularité que tu cherches à tout prix, cette illusion de succès qui te bouffes et alimente ton orgueil et ta vanité. Profites-en bien, je n’en ferais pas partie. Pense simplement à ce qu’est ta vie hors de cette prison virtuelle que tu t’es créé et dans laquelle tu t’es enfermé.
    Bonne chance.
    Marc

    Voilà.

    tu n’as jamais répondu à ce email, Thierry. Aucune explication, alors que moi, malgré tout, j’ai pris la peine de t’expliquer le pourquoi du comment, alors que j’aurai pu, moi aussi, rester dans le silence et te laisser dans l’incompréhention.

    Je ne me fais que peu d’illusion sur le fait que ce commentaire ne sera probablement pas affiché sur ce blog, et que s’il l’est, il ne restera pas. Si tel était le cas, il y à d’autres endroits où je peux le remettre (tiens, chez Michel v” par exemple ?)

    Aucun esprit de vangeance ici, juste une très grosse déception, le dégout de gens qui ne savent que recevoir sans jamais donner.»

    #10 Marc — 2005/08/10 at 12:30

  11. Correctif important : “au même type de bévues que celle qu’avait commise Laurent je crois envers Veuve Tarquine” [Yves]. C’était Tristan, pas Laurent, faut pas confondre !

    Name dropping : “un blogueur star bien connu et adulé des foules dont le nom finit par oo” –> et commence par GAR.

    Pour le fond, si M. Ego n’est pas arrogant et prétentieux dans la vraie vie, c’est qu’il est vraiment très maladroit dans son expression à l’écrit. L’arrogance n’est excusée que par le talent. Là, on cherche encore (ceci était mes deux centimes d’euro).

    #11 Laurent2005/08/10 at 12:32

  12. Laurent > désolé pour la confusion ! (puisque j’y suis, j’aime vraiment la manière dont ta première page est organisée. En termes de gestion des accès à un ensemble d’informations, je trouve ça canon. Très belle application sur le net de ce qu’est une “Une” de presse).

    Marc > Je trouve – c’est un point de vue – qu’il y a de ta part une forme d’exhibitionnisme à vouloir solder en ligne un contentieux d’amitié et une désillusion. On était également d’un avis totalement contraire sur la nécessité de laisser en ligne ta tentative de psychanalyse. Raison pour laquelle j’avais suggéré à Thierry de supprimer ces commentaires. Je dois être idiot, mais j’y vois une forme d’impudeur. Je sais qu’il y a beaucoup de débats sur ce point. Je pense que les “normes” de la presse devraient s’appliquer dans ce domaine : pouvoir tout dire et s’interdire en même temps les considérations et les attaques personnelles.

    Michel v > Tu es un très bon polémiste :-) Tu ne perds vraiment pas le nord. Tu t’exprimes de manière très fluide. Je me suis bien marré aussi. Bon ! On n’est toujours pas d’accord, mais est ce que c’est bien important ? Allez ! peace and love. J’ai quelques critiques (constructives) à faire sur ton site. Mais je n’ai pas ton adresse email.

    #12 Yves2005/08/10 at 19:59

  13. Boycoté moi ce site de sous doué egotruc.
    Pas de dialogue et des commentaires qui sautent sans explication dès qu’un débat le gène un peu.
    Partit aussi vite qu’arrivé de mes flux RSS.

    #13 Je2005/08/11 at 11:32

  14. Bon, je vais me paraphraser, mais voila : « ton lectorat, tes admirateurs qui te sont acquis et qui t’admirent quoi que tu dises ou que tu fasses »…

    C’est finalement ça le plus drôle. C’est qu’à la moindre attaque, à la moindre réflexion qui n’est pas totalement positive, monsieur l’Ego n’a plus besoin de se bouger : sa troupe de poissons-pilotes, ses pitbulls bien dressés sont là qui veillent au grain, et qui aboient pour lui.

    Il faut dire que le garçon est fragile, la moindre contrariété et il risque le coma, la perte de conscience, les sels doivent rester à portée de main.

    Trève de plaisanterie, je ne supporte plus être floué par des gens qui se disent être ce qu’ils ne sont pas et qui utilisent leur misère personnelle comme un appat, un alibi, une excuse… pour émouvoir et se faire aimer.

    Fuck-em all.

    #14 Marc — 2005/08/11 at 11:52

  15. Roo le vilain malpoli ! File !

    #15 David — 2005/08/19 at 1:14

Your words


Required fields:
Are marked by this sign: *
XHTML:
You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>
On comment spam/irrelevance:
Your comment may be moderated or considered as spam by the leprechauns running this server. If you get a 412 error or a mean message, it may be that they thought it was spam: try wording the comment differently or remind me to put up a contact form so you can warn me about the problem.
Of course, once the leprechauns are done doing their magic, I reserve the right to delete any comment for any reason.